James Day – Sculptures/ Peintures/ Médias divers (Sculpture/ Painting/ Mixed media)

James Day – Sculptures/ Peintures/ Médias divers (Sculpture/ Painting/ Mixed media)

photo

Tout peut sembler obscur ou difficile d’accès lorsqu’il s’agit d’art contemporain; ou caractéristique d’un certain snobisme, également. Tant et si bien que l’on en vient à ignorer ce qui importe le plus en termes d’art pictural et visuel: l’impression, les sentiments provoqués par ce qui est offert. Sans chercher le sens caché des oeuvres, l’individu confronté à la toile, à la sculpture, à l’image se retrouve également face à lui-même, à son appréhension, sans avoir à chercher de causes, de conséquences ni un quelconque message subliminal. C’est ainsi qu’est la représentation: elle donne à réfléchir, mais surtout à percevoir par l’émotion qu’elle suscite. Les réalisations de l’artiste américain James Day accomplissent cet exploit maintenant rare: influer sur la réception d’illustrations grâce à ce qui est offert. Ses créations se contemplent et, ainsi, se touchent par l’esprit, entraînent un besoin de contact afin de sentir les formes, les reliefs, les perspectives.

jamesday_sculpture_elegance_ed2-e1323296321809

Se qualifiant lui-même d’artiste post-cubique, James Day est cela, mais plus encore. Car le genre artistique dont il dépend est uniquement une source d’expression qu’il convient d’utiliser pour s’y développer et en faire naître de nouvelles idées et de nouveaux choix. Ainsi, l’art du créateur est éminemment objectif, ancré dans de nombreuses cultures qu’il transmet au travers de ses sculptures, de ses couleurs, de ses désirs. Comment ne pas penser au témoignage amérindien devant Dreaming et Historic Spring, deux pièces maîtresses du langage qu’il propose? L’homme prend aussi des libertés afin de trouver son expression personnelle: les lignes et éléments centraux sont décalés, isolés afin de rendre la perspective beaucoup plus floue, mais également de focaliser l’oeil sur le détail, sujet primordial de l’exposition. Life Cycle In An Abstract World suit ainsi une diagonale improbable mais accordant au décor autant d’importance qu’au portrait lui-même. Au lieu d’exagérer la déformation, James Day en fait l’instrument de son plaisir et démontre une méticulosité presque acharnée sur l’importance du point, de la couleur et du dénivelé, le cercle remplaçant alors la ligne droite et faussant toute idée de symétrique pour mieux admirer chaque forme, chaque aspect de l’image.

a-life-cycle-in-an-abstract-world-james-day

L’idée de cycle demeure une constante dans l’expression globale de James Day. En plus de proposer un concept graphique humainement puissant et identifiable parmi de nombreux autres, il invoque un phénomène de répétition autant qu’un isolement, un repli sur soi qui est le propre de chaque artisan. Life Cycle résume à lui seul les deux visages humains que chacun rencontre durant son existence, mais aussi les phases vitales du passage sur terre, l’éveil de l’enfant et la mort de l’adulte. Ces courbes graduelles mais profondément harmonieuses du corps autant que de l’esprit prennent une signification révélatrice de ce besoin de comprendre, d’analyser autant que de donner à l’urgence, au besoin de réponses intérieures. Regarder la palette de l’artiste, c’est également assister à un périple, une quête non pas initiatique (ce serait trop classique et facile) mais réflexive d’un objet psychique dans lequel les expériences et déformations de tout homme se refléteraient. Confronté à cette révélation, chacun va alors se concentrer sur les signes les plus représentatifs d’un état d’esprit, d’une connaissance de soi qui amène à la sincérité et au découpage de l’esprit pour le reconstruire. La spirale devient alors une voie à emprunter, devant laquelle on se recueille avant de s’y noyer. Assumant ces deux faces de la personnalité, James Day les offre aux regards actifs pour susciter la réaction épidermique de l’individu.

aod_img_jamesday_sculpture4

Il y a beaucoup à dire sur ce magnifique et intemporel parcours auquel nous invite James Day. Mais, avant tout, il convient d’admirer sa passion et son envie constante de transmettre la vérité d’une vision parfaite de l’humanité à chacun d’entre nous.

Raphaël DUPREZ

https://twitter.com/JamesDayArt

 

Most of the time, when one thinks of contemporary arts, all seems pretty obscure or difficult to get to; it is even sometimes characteristic of snobbery, so that most people tend to ignore what is the most important meaning of pictural and visual works: feelings and thoughts about all that is offered to the eyes. Without always searching for a precise sense, one can only stand in front of a sculpture, a painting, but also in front of oneself thanks to this specific media, close to one’s apprehension, without looking for causes and consequences or any kind of subliminal message. So is the exhibition of the artist’s talent: it is an entire source of meditation and understanding of the emotion itself. US creator James Day’s masterpieces easily prove it: he takes us for a safe journey into receiving all that his magnificent illustrations are giving us. It is a global idea of contemplation and caress of our minds to lead us to the strong desire of having a physical contact to touch shapes, textures and perspectives.

jamesday_sculpture_elegance_ed2-e1323296321809

Considering himself as a post-cubism artist, James Day can be seen as a much more superior maker. Because the artistic genre he depends on is simply a source of expression that he uses to develop brand new ideas and give birth to amazing choices. Thus, the creator’s talent is obviously subjective, exploring many cultures that he has decided to meditate on through sculptures, colors and desires. How can anyone not be thinking of Indian-American relics while watching Dreaming and Historic Spring, two standards of an original language he is giving us? The maker also gets free to discover his own capacity of communication: lines and central elements are out of focus and isolated to value a blurred but pure vision of the complete work, and lead the eye on primordial details. Life Cycle In An Abstract World evolves diagonally and mysteriously, while the picture and all its inner elements are both as important as the figure itself. Instead of exaggerating distorted shapes, James Day draws lines to improve a fascinating and meticulous care for point, color and moving shadows. The circling visions then replace straight lines and erase any symmetry to let us admire each contour and appearance of the real hallucination he is confronting us to.

a-life-cycle-in-an-abstract-world-james-day

The idea of an everlasting cycle is constantly introduced in James Day’s global concept. More than only offering a humanly powerful graphic meaning and an incomparable texture in his work, he invokes repetitive phenomena as well as a strong need for isolation, an urge to be artistically and publically alone. Life Cycle is a perfect sum-up for both human faces each one of us is daily confronted to, and the vital phases we travel through in a lifetime, from awakening to death. Such gradual but deeply harmonious curves of bodies and minds are marvelously significant once we need to understand and analyze the numerous answers that we all can reach only by contemplating all that is surrounding us. As anyone needs to focus on the admirable wide range of the artist’s capacities, one has to accept a perilous but exceptional journey, an initiation confronting us to a mirror reflecting our own experience and deforming our soul’s most representative characters and self-insurance before facing sincerity and tearing out our so-called knowledge in order to reconstruct it. The affective spiral we see is now a way to the truth, where we rest and think before drowning in it. Totally assuming both sides of a human being, James Day offers them to a reactive audience and provokes a knee-jerk reaction for everyone involved.

aod_img_jamesday_sculpture4

There is much to say about James Day‘s magnificent and intemporal masterpieces. But, above all, one has to admire his passion and constant wish to artistically pass a true vision of mankind on everyone of us.

Raphaël DUPREZ

https://twitter.com/JamesDayArt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s