Future 3 – With And Without (2014, Morr Music)

Future 3 – With And Without (2014, Morr Music)

959961c8-4709-4d10-a8f3-f19204bea71d

Depuis la fin des années 90, la musique électronique évolue constamment, sans que l’on puisse imaginer qu’elle s’achève un jour, par lassitude ou manque d’intérêt de la part du public ou de ses créateurs. Alors que notre époque est propice à un désir d’immédiateté de la part du public, un besoin d’exulter rapidement, le rock renaît de ses cendres, revenant de ses années noyées dans des albums trop polis pour être honnêtes. Pendant ce temps, l’émotion et le temps passé à se laisser submerger par des sonorités plus douces ou sombres, popularisées par Boards Of Canada ou Massive Attack, continuent de hanter les auditeurs dont le besoin premier est de ressentir l’excitation dans la plénitude, l’extase dans des cliquetis et vagues synthétiques rendant l’art plus proche de l’âme humaine, de la psyché en manque de bien-être. Le trio danois Future 3, après 13 longues années d’absence, nous revient avec ce même objectif: rêver, se laisser pénétrer par de profonds titres évocateurs et aériens remarquablement mis en forme. With And Without, leur dernier LP, est tout simplement sublime et intelligent, mais recèle également une part d’ombre qui donne à l’ensemble un côté encore plus passionnant.

Il est difficile d’imaginer qu’un disque puisse révéler une dichotomie aussi troublante dans son expression. Loin de simplement séparer les titres chantés des instrumentaux, le groupe amène également une césure qui n’est pas brutale mais apparaît au fur et à mesure des écoutes. With And Without est une descente, un passage de la lumière au brouillard, de la sérénité à la perte de repères. D’abord angéliques, les morceaux revêtent des apparats masculins (grâce à la voix de Benoît Pioulard, d’Orcas) et féminins (avec la collaboration de Anja T. Lahrmann) propices à créer cette distance entre les genres: alors que Mmn et Revenants apaisent, voguant sur les mêmes mers que Mark Kozelek et Jimmy LaValle, Signature, Roller Coasters et Seen rassurent, plus electro et downtempo, mais possèdent un aspect artificiel qui augmente leur impact, amenant progressivement vers le bord du précipice sans pour autant y entraîner l’auditeur – ce qui ne se produira jamais malgré la tentation. La luminosité qui émane de chaque mélodie, magnifiée à la perfection dans Fair et August, chefs-d’oeuvre d’humilité irréelle et fascinante, décline au fur et à mesure de l’avancée inexorable des harmonies, alors que les éclairages montrent leurs premiers signes de faiblesse.

Transitant alors entre la pénombre et la disparition du monde physique pour acquérir la connaissance, l’auditeur traverse une phase de décompression, un passage obligé par l’épuration du corps dans son caractère le plus froid et synthétique. O/A et Camphor, gardiens de la décontamination, introduisent de manière calculatrice le déchaînement de sentiments mélancoliques sur le point de déferler. On traverse les trois derniers titres de l’album comme on fait un travail de deuil; après le soulagement vient l’absence, la perte de l’être cher, et la prise de conscience de la disparition. With And Without arrache à chacun de nous la peine et provoque la solitude de l’âme nécessaire à cette quête des disparus, ces fauteuils vides que l’on contemple sans accepter la réalité. Le moment où l’on souhaite le retour de l’esprit qui nous a quittés, ce lapse de temps qui écarte l’espoir de la résignation, baigne l’atmosphère de Trmbns et Return, introduisant la longue plainte somptueuse de Figure et plongeant chacun dans un état second aussi violent que terriblement magnétique et émotionnellement puissant. Future 3, en l’espace de ces quelques minutes, transmet une expérience intérieure fulgurante et exceptionnelle, un chemin vers la rédemption qui n’a jamais été emprunté auparavant.

With And Without est une pièce maîtresse de nostalgie autant qu’une oeuvre purificatrice incomparable. Il sera définitivement difficile de retourner à la réalité après un disque aussi passionnant.

Raphaël DUPREZ

https://www.morrmusic.com/artist/Future 3/release/2124

https://soundcloud.com/systemfuture3

From the end of the 1990’s, electronic music has constantly been evolving and still does, as no one can possibly imagine that it will end someday in case both audience and creators would get bored or uninterested by it. Even if present and future are made of a certain need fom immediacy and urge, a desire to quickly sort things and feelings out, rock is back from its ashes and from years of too arranged and clean textures defying its proper definition. In the meantime, emotion and hours of listening to different, sweeter and darker sounds, once made popular thanks to bands like Boards Of Canada or Massive Attack, still haunt the listener’s wanderings about a primary desire to find excitement in laziness, or ecstasy in glitches and synths waves bringing their souls close to the human psyche. After 13 long years, Danish trio Future 3 is finally back with one simple goal: dreaming and allowing us to get impregnated by their deep, evocative and aerial tracks. Their new LP, With And Without, is obviously sublime and intelligent, but also contains a dark side bringing a more passionate mood to the continuity of their art.

It is thus quite hard to imagine how a simple album manages to reveal such a troubling dichotomy through its own language. Far from only splitting songs from instrumentals, the bands also separates the different ways of understanding the whole record, little by little. With And Without is a slow way down, a transition from light to mist, from certainty to a complete loss of marks. First angelic, all pieces go from a male point of view (thanks to OrcasBenoît Pioulard’s vocals) to a female one (with songs featuring Anja T. Lahrmann), both suitable to create a distance between genres; then, as Mmn and Revenants manage to appease us by sailing on the same seas as Mark Kozelek and Jimmy LaValle, Signature, Roller Coasters and Seen are reassuring, electro and downtempo tunes containing a more artificial mood that increases their straight impact while progressively taking us close to the edge without ever going irremediably down, and never wanting to. Brightness comes out of each melody and is magnified through Fair and August, two masterpieces of surreal and fascinating humility, before fading out side by side with harmony, as lights softly die out.

Going from the shadows and the disappearance of the real world to gain knowledge, one goes through different stages of decompression and an inescapable, cold and automatic passage in the purification of bodies. Introducing melancholy that is about to happen in a calculative way, O/A and Camphor are like guardians of decontamination as well as lighthouses in the rain. One listens to the last three tracks of the LP as if they were the origin of the saddest grief; after confidence comes the terrifying absence, the loss of someone, the awareness of the missing one. With And Without takes the sorrow out of us, provoking a necessary loneliness of the soul to search for the ones who are gone and contemplate the empty chairs they have left in front of our eyes, while we do not accept this dreadful reality. Trmbns and Return enlighten the moment when one wishes for the soul of the disappeared to come back, the lapse of time when resignation swallows hope, and introduce the long last complaint of the album, Figure, which ends up getting us in a violent but terribly magnetic and emotionally admirable semi-consciousness. With only 12 tracks, Future 3 brings a meteoric and exceptional experience to life, a road to redemption that has never been crossed before.

With And Without is a masterpiece of nostalgia as well as an incomparable, purifying work of art. One will never be the same after listening to it, over and over again.

Raphaël DUPREZ

https://www.morrmusic.com/artist/Future 3/release/2124

https://soundcloud.com/systemfuture3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s